mardi, 25 avril 2017

> PAS EN MON NOM !

 

Alea jacta est ! Comme l'affirmait Jules César, juste avant de franchir le mythique Rubicon : « le sort en est jeté » ! Et donc, fatalement - au soir du 7 mai 2017 - la République française aura bien un président - « par défaut » - élu au travers d’un chantage odieux.

Car, depuis la fermeture des bureaux de vote - ce dimanche 23 avril 2017, à 20h - le « système » s’évertue à conditionner, catéchiser sévère l’esprit des « gentils » électeurs : en les poussant à voter avec un « couteau sous la gorge ».

Or, quand on est vraiment de « gauche » on ne peut décemment, raisonnablement, rationnellement voter ni « FN », ni « Macron » ! Je dirai même plus : refuser de choisir entre la peste et le choléra, entre les « causes » et les « effets » de la crise économique, écologique et sociale française, européenne, globale est un acte éminemment citoyen. Face à ce choix - imposé par « l'establishment », l'oligarchie établie - les citoyens responsables ne se déplacent pas ! Que les tenants de ce chantage, de cette manipulation aillent se faire voir !

Qu’on se le dise ! cool

02:18 Écrit par Lluís Güell-Jornet & C° dans Archives 2017, « Actualité », « Citoyenneté », « Opinions » | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook