samedi, 06 mai 2017

> MASCARADE (1)…

 

Eh bien ! Cela n’a pas trainé, hein !

Dernièrement, des courriers officiels de la Commune d’Estaimpuis ont été adressés à certains habitants de l’entité. Missives signées par les « Eco-cantonniers » récemment engagés. Badaboum !

Ces correspondances traitent de matières contenues dans le bien nommé « RGP », et plus particulièrement d’entretien, de propreté, d’obligations, de contraintes, d’interdictions et… d’AMENDES salées pouvant être infligées, puisqu’étant susceptibles de se monter jusqu’à 350 € !

N’étant pas personnellement concerné par ce dossier, il ne me vient qu’une toute petite question à poser : « sa grandeur de tout dévoué bourgmestre député de l’entité enviée » n’aurait-elle pas les COUILLES suffisamment développées que pour le signer elle-même ce putain de courrier ?

Pitoyable petit HYPOCRITE, va ! cool

 

Exergue. (1) A fortiori, parce que ce même « RGP » prévoyant - en son Art. 70 - l’obligation pour tout un chacun qui « constate l’imminence ou l’existence d’un évènement de nature à mettre en péril la tranquillité ou la sécurité publique d’en avertir immédiatement l’autorité publique », et l’ayant personnellement fait, et « l’autorité publique » n’ayant pas mis fin à cet état de fait... Suivez mon regard !

Au fait - et pour ce fait - quelle amende salée risque-t-elle « l’autorité publique » en question, autrement dit, l’Administration communale d’Estaimpuis, entité qu’on envie ? Poser la question, n'est-ce pas, comment dire... tongue-out

18:20 Écrit par Lluís Güell-Jornet & C° dans Archives 2017, « Actualité », « Citoyenneté », « Clin d'oeil », « Environnement », « Opinions » | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.