jeudi, 06 avril 2017

> CONFERENCE SUR LE BIEN-ÊTRE ANIMAL. LA SUITE !

 

Je l’ai dit hier, je le redis aujourd'hui : que le « camarade-président-bourgmestre-député » organise une conférence sur le bien-être animal c’est, comment dire…

Malheureusement, pour des raisons personnelles, je n’ai pas eu la possibilité de me déplacer à la maison communale - mardi soir - et n’ai donc pas pu participer au débat.

Cependant, j'ai décidé d’apporter ma petite pierre à l'édifice d'une meilleure protection et bien-être de nos amis les animaux : en adressant le courrier ci-dessous au président de l’association « Animaux en péril » qui animait la soirée. Ainsi qu’une copie destinée au « camarade-président-bourgmestre-député », et aux principaux médias régionaux, pour information. cool

 

Bonsoir, Monsieur le Président de l’association « Animaux en péril » !

Permettez-moi de me présenter : Luis Güell-Jornet, Leersois d’adoption depuis 1972, pensionné, ancien porte-parole de l’association « Les Amis du canal de l’Espierre », et membre actif de l’association « Eco-Vie » de Comines-Estaimpuis-Mouscron ».

Je connais parfaitement votre association, ainsi que sa raison sociale, celle de protéger et défendre le bien-être animal. Par le passé, j’ai cotisé à plusieurs reprises, et j’ai même participé, avec elle, à une manifestation européenne à Bruxelles au début des années « 90 ».

C’était pour protester - lors d’un sommet Européen - contre les conditions inhumaines avec lesquelles on transportait les animaux, dans des camions, à travers les routes d’Europe.

Petite anecdote : c’est un peu grâce à votre association que j’ai pu admirer « en vif » une idole de ma jeunesse, la légendaire Brigitte Bardot qui s’était déplacée à Bruxelles, elle aussi, pour plaider la cause des animaux auprès des décideurs Européens.

Mais c’était une autre époque ! Aujourd'hui on nous dit que le bien-être et la protection des animaux sont une préoccupation majeure des citoyens. Et c’est tant mieux, si c’est vrai !

Mais, la question qui me turlupine est la suivante : peut-on raisonnablement prétendre que c'est AUSSI une préoccupation majeure des ÉLUS politiques, quand, par exemple, une Administration Communale a utilisé sur son territoire des pesticides de la classe du funeste « ZAPPER » de chez « Bayer » ?

Un pesticide total, persistant qui a été pulvérisé intensivement dans le domaine public - le long des chemins et sentiers surtout - pendant de nombreuses années ! Excessivement néfaste pour la biodiversité, la chaîne alimentaire des petits prédateurs, et donc, pour nos animaux domestiques et de compagnie.

Un pesticide qui - pour être validé à la vente - doit subir régulièrement de nombreux test dans les laboratoires du fabricant. Expériences réalisées essentiellement sur des lapins innocents ! Les mêmes que l’on offre encore aujourd’hui comme « cadeau d’anniversaire », si vous voyez ce que je veux dire…

A propos d’une autre problématique - celle de nos amis les CHATS perdus, ou errants - j’entends dire que l’entité d’Estaimpuis est très proactive, au diapason du ministre Di Antonio qui avait lancé « l'Opération Stérilisation », subventionnée par le gouvernement wallon...

Mais n’allons pas trop vite en besogne ! Auraient-il pris des décisions similaires aussi « naturellement », sans la forte pression exercée depuis longtemps sur leurs Administrations respectives par des citoyens motivés, ainsi que par des associations de protection telle que la votre ?

Bien ! Je n’ose pas trop aborder ici un sujet sensible : celui de l'appui donné par l'Administration communale à l’organisation -  les samedis après-midi, ou dimanches matins, de la fin du mois d'avril jusqu'au début du mois d'août - de concours de chant de PINSONS. En effet, s'adonner à la tenderie, et emprisonner les oiseaux capturés en cage, dans des conditions dignes du Moyen Âge, c'est encore une TRADITION ! Et c'est bien connu, une tradition c'est forcément BON, non ? Sarcasme…

Par contre, j’aimerais analyser brièvement et sérieusement une autre grande et noble TRADITION : la chasse !  En commençant par l'organisation - pendant des années - d'un « Voyage communal », dans les Ardennes, dédié à la chasse. Des voyages agrémentés, comme il se doit, par la dégustation d'un repas alimenté par les chasseurs ! 

Dans la même veine, je ne peux m’empêcher de penser aux manœuvres écœurantes pratiquées le long du canal de l'Espierre - par des chasseurs français ET belges - au détriment des pauvres canards Colvert. Il faut le voir pour le croire ! Que peut-il y avoir de noble dans cette façon misérable d’abattre des canards comme à la foire ?

Je me pose la question de savoir : dans quelle mesure de tels agissements, Oh ! combien indignes, n’étaient-ils pas connus des autorités communales d’Estaimpuis ? Et qu'ont-elles fait de concret pour empêcher définitivement de telles atrocités ?

À ce propos, il serait intéressant également de connaître les suites de la demande de dérogation - introduite en son temps par la même Administration Communale auprès de la RW - pour que ces « messieurs de la gâchette » puissent pratiquer leur ART, à l'intérieur du périmètre de protection du site classé du canal de l'Espierre, qui comprend une zone neutre de 50 mètres de large de part et d'autre du canal ! 

Autre élément - selon mon opinion - démontrant la préoccupation majeure des élus d’Estaimpuis relativement au bien-être des animaux étant l'organisation d'une balade à vélo comprenant une activité ludique particulière : la « visite avec dégustation de foie gras » dans un établissement producteur de la région !

Aujourd'hui, une question finit par devenir franchement lancinante : celle de savoir si l’on peut raisonnablement prétendre que la majorité des ÉLUS ignore encore le niveau de souffrances imposé aux oies et aux canards pour obtenir le foie-gras ?

Au surplus, dirais-je : peut-on raisonnablement prétendre que le bien-être des oies et des canards soit la préoccupation majeure d’un bourgmestre lorsque celui-ci fait l'apologie du foie gras sur Internet au travers de la plateforme « Youtube » ?

Je voudrais également profiter de l’occasion qui m’est donnée pour le remercier sincèrement de nous avoir offert - chaque automne - de magnifiques feux d’artifice tirés au sein du site classé du canal de l'Espierre en pleine période migratoire

Au nom des oiseaux de passage - ayant emprunté le « couloir migratoire » du canal de l’Espierre - j’adresse mes remerciements les plus sincères à l’Administration communale d’Estaimpuis pour avoir persisté à organiser cette activité - pendant des années - malgré les vives protestations des associations de défense de l’environnement telles que « Eco-Vie », ou encore les « Amis du canal de l’Espierre » !

Anecdote navrante : ces feux d’artifice étaient tirés à environ une vingtaine de mètres d’écuries comblées de pauvres chevaux terrorisés ! Incompréhensible qu’ils n’aient pas subi des crises cardiaques à cause de la proximité, la violence et la fréquence des explosions !

Ma CONCLUSION...? Je conserve l'espoir d'une réelle évolution des mentalités, bien entendu. Mais, je garde en mémoire que les lois en faveur du bien-être animal n’ont évolué que trop lentement, et bien souvent UNIQUEMENT grâce à la pression constante exercée par les citoyens et les associations telle que la votre.

Et, de mon point de vue, si au sein d’une commune tout un chacun ne s’implique en ce sens, et n'exerce pleinement sa citoyenneté auprès des décideurs politiques, alors les souffrances et la mort seront encore longtemps au menu de ces êtres innocents sans défense, de ces animaux que l'on appelle vulgairement des « BÊTES »...

Je vous remercie de votre ATTENTION, Monsieur le Président, et vous souhaite bonne continuation et franc succès avec votre magnifique association !

 

Fait à Leers-Nord, le 4 mars 2017

10:45 Écrit par Lluís Güell-Jornet & C° dans Archives 2017, « Actualité », « Canal de l'Espierre », « Citoyenneté », « Environnement », « Opinions » | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Alors là chapeau monsieur Lluis Guell je n'ais jamais vu quelqu'un qui defende avec tant de coeur nos petits animaux,soyez remercié!

Écrit par : Cécile | vendredi, 07 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.